Ministére du Travail, du Dialogue Social,
des Organisations Professionnelles et
des Relations avec les Institutions

Le secteur du gaz et du pétrole signe sa Convention collective nationale

Les travailleurs et les employeurs du secteur du gaz et du pétrole ont paraphé la Convention collective nationale devant régir les relations de travail dans les entreprises.

La cérémonie de signature du document a eu lieu en présence des représentants des travailleurs, du patronat et de nombreux acteurs dont les activités principales exercées sur le territoire national relèvent de la branche professionnelle « Pétrole et gaz ».

Elle a été présidée par le ministre du Travail, du Dialogue social et des Relations avec les Institutions, monsieur Samba Sy.

La Convention dont les bases ont été jetées depuis septembre 2016, couvre les domaines d’activités comme la prospective et la recherche, l’exploitation et la production, le raffinage et le transport par conduite, l’importation et l’exportation ainsi que la commercialisation.

Un important travail, mené par le comité de pilotage et le comité technique, a permis de disposer d’une Convention articulée autour de soixante-dix-huit (78) articles répartis en sept (7) titres.

Ces titres renseignent sur les Dispositions générales, le Droit syndical et les délégués du personnel, le Contrat de travail, l’Apprentissage et la formation professionnelle, les Conditions de travail et enfin la Santé et sécurité au travail.

La convention compte également des annexes de classification des emplois ainsi que la grille des salaires.

Elle est le fruit d’un consensus dont la construction peut servir de bréviaire à l’ensemble de la famille du dialogue social, a indiqué le Directeur général du Travail et de la Sécurité sociale, monsieur Karim Cissé qui présentait le processus d’adoption de la Convention.

Il a qualifié l’évènement d’historique dans un secteur stratégique de l’économie du Sénégal.

Pour sa part, monsieur le ministre a salué la démarche des acteurs et rappelé que la Convention collective constitue une source juridique professionnelle, à côté des autres instruments collectifs et individuels en usage dans le milieu de travail.

Il a ajouté que le recours aux instruments issus de la négociation collective contribue à atténuer sensiblement la rigidité et la lourdeur qui caractérisent l’adoption des textes législatifs et réglementaires, permettant ainsi de prendre efficacement en charge les préoccupations évolutives du monde du travail.

Rappelant la période de transition historique que vit le Sénégal, monsieur Samba Sy reste convaincu que l’exploitation imminente des ressources pétrolières et gazières contribuera de façon décisive à la transformation structurelle de notre économie à travers la consolidation de moteurs de la croissance et le développement de l’industrie pétrolière, potentiellement créatrice de richesses, d’emplois, d’inclusion sociale et propice aux investissements privés.

Jeudi, 15 août, 2019 - 18:30

© 2015 Ministére du Travail, du Dialogue Social, des Organisations Professionnelles et des Relations avec les Institutions

Réalisé par l'