Ministére du Travail, du Dialogue Social,
des Organisations Professionnelles et
des Relations avec les Institutions

Sante et Sécurité au travail

Dans le cadre de la dialectique entre progrès social et croissance économique, la garantie des principes et des droits fondamentaux au travail revêt une importance et une signification particulières.  Dans cette perspective, il est essentiel de mettre à la disposition des organisations professionnelles les moyens d’une action pertinente en donnant aux intéressés eux-mêmes la possibilité de revendiquer librement et avec des chances égales, leur juste participation au bénéfice et à la gestion des richesses qu'ils ont contribué à créer. C'est la condition de la pleine réalisation du potentiel humain d’une économie émergente.
Or, l’examen de la situation actuelle et les enquêtes menées sur le terrain font ressortir un déficit documentaire, tel qu’il est quasiment impossible aujourd’hui aux syndicats d’avoir une maîtrise des textes qui régissent les relations professionnelles dont ils ont la charge et la prétention de garantir l’application au profit de leurs membres.
Cette situation ne fait qu’aggraver la faiblesse du potentiel d’expertise nécessaire à la défense des intérêts matériels et moraux des membres et constitue, à n’en pas douter, une des causes essentielles de la léthargie de la négociation collective constatée depuis plusieurs années au Sénégal.
Il en résulte une demande pressente de nombreuses organisations de se voir assister pour freiner le phénomène de désyndicalisation qu’elles tentent de surmonter par l’organisation de séminaires de formation pour lesquels, ils sont obligés de recourir à l’expertise externe qui est souvent coûteuse, alors qu’ils disposent de peu de moyens financiers au regard de leurs besoins permanents.
Les différentes enquêtes sur le terrain ont fait ressortir cette situation à laquelle il urge de remédier efficacement. Cela sera possible lorsque les organisations seront en mesure d’avoir à leur portée les textes juridiques qui constituent le droit positif des relations
professionnelles. A partir de ce moment, un grand nombre de cycles de formation pourront être réalisés par les organisations syndicales elles-mêmes, dès lors qu’elles pourront avoir à leur disposition et ce dans un recueil unifié, l’ensemble des textes pertinents.

© 2015 Ministére du Travail, du Dialogue Social, des Organisations Professionnelles et des Relations avec les Institutions

Réalisé par l'